Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-03-18T16:57:26+01:00

Circulation alternée j+1

Publié par Sophie
Circulation alternée j+1
  • Aujourd’hui, j’avais prévu de faire relâche, mais Corinne-ma-cousine, qui s’impatiente au Palais où elle doit rendre Justice, me somme de lui envoyer de quoi sourire…

suite de mon article d'hier donc: http://lestribulationsdesophie.over-blog.com/2014/03/circulation-alternee.html

Mardi 18 mars, après une journée de circulation impaire, je libère petite vroum-vroum de sa quarantaine et la lance fébrile à l’assaut de notre capitale convalescente, de nouveau à la merci des gaz (j’ai vérifié, ça prend pas de « s ») de tous poils et des automobilistes impatients de rattraper 24h de frustration. La journée va être épique…

Des hordes de véhicules désinhibés s’élancent rageusement sur le pavé, impatients de reprendre leurs droits.

Les véhicules de fourrière entrent en piste, surexcités à l’idée de reprendre leur ballet de ramassages de masse. Frustrés par une journée imposée de clémence, ils frétillent à l’idée de la fin de la tolérance. Après 24h d’insupportables vaches maigres, les voici qui s’élancent, avides. A chiffre d’affaires hier amputé, il faudra ce jour faire bonne figure et compenser par des rafles zélées. Tremblez amis conducteurs… il faudra qu’aujourd’hui vous fassiez du Trésor Public et de leurs complices privés armés de remorqueuses, des tiroirs-caisses doublement comblés.

De mon côté, un voyant orange s’allume dès la sortie du parking, indiquant que Mamzelle Titine menace de déshydratation. Après avoir aligné 2 rendez-vous en dosant mollo sur la pédale, je me décide enfin à rechercher une station-service pour la désaltérer. Le moteur d’un parigo au volant m’envoie un vraoum de désapprobation lorsque je décide de freiner à un feu orange… C’est bien étrange de voir les gens, si aimables soient-ils dans la vie, se transformer en imbéciles survoltés dès lors qu’ils ont un volant à la main, tentant de gagner le moindre centimètre de place sur la chaussée quitte à vous barrer la route, accélérer nerveusement pour rattraper les 2 minutes que leur a fait perdre une vieille dame fébrile roulant pianissimo. Même le plus doux des agneaux se transforme au volant en électron incontrôlable. Alors je vous propose de nager à contre-courant et de répandre la courtoisie : si vous voyez un véhicule qui veut absolument passer avant vous lorsque la voie se réduit, invitez-le à le faire en souriant, si c’est important pour lui, vous l’aurez rendu facilement heureux ; lorsque un piéton s’apprête à traverser, freinez, faites encore un grand sourire en lui indiquant que la voie est libre, vous verrez son visage s’éclairer du même sourire. Peut-être vous direz-vous alors que, finalement, même à Paris, rouler moins con, c’est pas si dur!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog